Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Avr 11, 2013 in Revues, Thérapies Complémentaires | 0 comments

Santé Intégrative N°32. Hommage au Pr Jean-Robert RAPIN. Dr Philippe TOURNESAC

Sante Integrative numero 32

 

Hommage au Professeur Jean-Robert Rapin par le Dr Philippe Tournesac

Depuis la création de Spasmagazine SARL, le professeur Jean-Robert Rapin a fait partie du comité d’honneur des différentes éditions de Spasmagazine, puis de Santé Intégrative.

Cher Jean-Robert

Tu étais à la fois professeur de pharmacie et docteur en médecine. Ton parcours scientifique t’a intéressé à de multiples sujets dont voici une liste non exhaustive : Alzheimer, diabète, thyroïde, accidents vasculaires cérébraux, spasmophilie.

En 1984, tu crées avec ton amie et présidente fondatrice Geneviève Goreux Marois, l’association Groupe Recherche sur la Spasmophilie. Tu en seras naturellement le secrétaire pendant 25 ans. C’est là que j’ai eu la chance de te rencontrer il y a plus de 20 ans.

 

Tes recherches, ton enseignement, tes soins, ton ouverture et ton humanité ont contribué à rendre le monde meilleur. En créant le DU Alimentation Santé et Micronutrition et le DU Nutraceutiques, tu as contribué à la formation de centaines de médecins pour une utilisation mieux raisonnée de la nutrition et des compléments nutritionnels. Nombreux sont ceux qui, chaque jour, avalent des compléments nutritionnels dont tu as élaboré la formule, sans en connaître le génial créateur.

Je n’oublierai jamais ce que nous avons développé et construit ensemble : l’Association, le Diplôme Universitaire de pathologies neurofonctionnelles, le magazine Santé intégrative. Comme le dit Alain Gourhant qui a pris ta suite dans l’association : « Tu étais un homme d’exception. Il n’y en a pas beaucoup par les temps qui courent. »

En nous quittant le 17 janvier 2013, tu laisses un vide plein d’espoir, de connaissances et de respect. Ce que tu as semé dans les têtes et les cœurs de ceux qui ont eu la bonne fortune de te rencontrer continuera de grandir.

Dr Philippe TOURNESAC

Aussi en mon nom, au nom des membres de l’Association de Recherche sur les Troubles neurofonctionnels et la Spasmophilie, au nom du comité de rédaction du magazine qui m’ont écrit pour te témoigner leur affection et leur reconnaissance, je te dis merci.

 

 

 


 

Sommaire du N°32  de la Revue

Actualité médicale

Contr…aception par Isabelle Argentier (Pharmacienne) Santé Intégrative Contraception

La loi du 31/07/1920 interdisait toute contraception. Lorsque le 28 /12/1967, la loi Neuwirth autorisa l’usage de contraceptifs et la contraception orale, un pas de géant a été fait. On prévenait les grossesses non désirées, l’enfantement vécu comme une fatalité, on évitait les IVG illégales et trop souvent réalisées dans des conditions hygiéniques et humaines déplorables. Pour éviter en priorité les interruptions volontaires de
grossesse non désirées, la pilule était acceptable. Elle permettait, aussi, aux couples une sexualité épanouie et aux femmes d’avoir des enfants désirés, aux moments les plus opportuns. Mais les moyens utilisés ne doivent pas mettre des utilisatrices de contraception orale potentiellement en danger en leur faisant courir des risques inutiles ! Sans quoi où serait le progrès ?
Paradoxalement, malgré la contraception orale, un grand nombre d’IVG sont toujours pratiquées ! Le principal ennemi de la femme étant classiquement l’oubli de sa pilule. D’autres moyens comme le stérilet (ou DIU) ou l’implant existent pourtant et ne présentent pas cet inconvénient. J’avoue, en tant que pharmacienne avoir des scrupules à me placer derrière un comptoir, et à distribuer à des femmes de tous âges, de plus en plus jeunes, et à grande échelle, ces contraceptions orales un peu trop « facilement » prescrites.

 


Décès par Gardasil®, cause ou coïncidence par Dr Philippe Tournesac Dr Philippe TOURNESAC

 

Le Gardasil® est un vaccin destiné à limiter les infections par des papillomavirus cancérigènes au niveau du col de l’utérus. De nombreuses études ou publications d’observation de cas particuliers ont évoqué la survenue de maladies auto-immunes après certaines vaccinations. Le lien de causalité est en général difficile à établir. Lucija Tomljenovic et Christopher A Shaw, deux chercheurs canadiens ont appliqué une nouvelle méthodologie à deux cas de décès survenus dans les semaines qui ont suivi une vaccination par le Gardasil®. La première jeune fille est décédée dans son sommeil à 19 ans, 6 mois après sa 3ème injection de Gardasil®. L’autopsie habituelle n’a pas permis d’établir la cause précise du décès. Mais on note des modifications apparues progressivement au fur et à mesure des vaccinations : verrues des mains, fatigue, faiblesse articulaire, tachycardie, douleur dans la poitrine, fourmillement descextrémités, irritabilité, confusion et perte de mémoire.
La deuxième est décédée 2 semaines après la 2ème injection decGardasil® à l’âge de 14 ans. Deux semaines après le premier vaccin, elle avait commencé à manifester une aggravation de ses migraines, des troubles de la parole, des sensations vertigineuses, une difficulté à marcher, des vomissements et des troubles de mémoire et de concentration.

 

 

 


 

Les âges sexuels de la femme par Alain HÉRIL – Psychanalyste et sexothérapeute Heril Alain

Nous poursuivons dans ce numéro le bilan réalisé en tant que sexothérapeute à l’écoute des femmes dans mon cabinet, bilan n’ayant pas de valeur de vérité absolue mais qui cherche à explorer des pistes utiles pour mieux comprendre la sexualité féminine.

47 À 50 ANS : LA TRANSITION

Voici quatre années importantes ! Peu de choses quantitativement dans la vie d’une femme ! Et pourtant ce tournant est essentiel car il permet de négocier l’entrée dans la cinquantaine. Les questions qui se posent là se doivent d’être résolues. Le temps presse et même si la vie est encore devant soi, il devient urgent de pouvoir appréhender son aptitude au plaisir avec force et sérénité. Faire le point
Ma clientèle féminine est surtout composée de femmes entre 45 et 55 ans. À leur écoute, je me suis aperçu combien les quatre années dont je parle ici sont marquées par un besoin impétueux de faire le point sur son histoire sexuelle, d’en saisir les grands axes, de déterminer ses échecs et ses réussites et de mieux comprendre au vu de qui on a été, celle que l’on peut devenir.

 

 


 

Vision intégrative

Commentaires sur le livre du Dr Olivier ChambonExperiences extraordinaires autour de la mort

Réflexion d’un psychiatre sur la science et l’au-delà

Un livre passionnant qui fait le point sur toutes les expériences extraordinaires autour de la mort, répertoriées par des chercheurs scientifiques. Mais il s’agit d’une science nouvelle : intégrative. Ce livre est important, car il apporte une bonne nouvelle : nous nous trouvons à l’orée d’une nouvelle spiritualité. Ce n’est pas, comme autrefois, une spiritualité révélée ou prophétisée par une personne seule, mystique ou illuminée, qu’il faudrait croire les yeux fermés, ce n’est pas non plus une religion institutionnalisée, dont il s’agirait de suivre le dogme et le rituel dans la plus stricte obéissance, non, il s’agit de bien autre chose, il s’agit d’une foule de témoignages méticuleusement recueillis et analysés par des docteurs et des professeurs, tous des gens dont le sérieux et la rigueur scientifique ne peuvent être mis en cause, et qui vous annoncent du haut de leur autorité : « il existe un autre monde que ce monde de l’incarnation terrestre et matérielle, il existe un autre monde de lumière, peuplé d’entités surnaturelles, rayonnantes d’amour et de bonté ».

 


 

Interview

J’ai rencontré une coach de vie par Jacques SALOMÉ – PsychosociologueValérie Bollud Sophrologue

 

Jacques Salomé : Le coaching est une démarche qui aujourd’hui semble être très appréciée, en particulier par les personnes en situation de responsabilité.
Valeria Bollud : Tout d’abord, disons qu’une appréciation positive du coaching est surtout liée aux acquis, aux changements personnels que chacun va traverser ou découvrir dans cette approche. La puissance d’impact de cette démarche est liée à la mise en place de quatre ancrage relationnels. Elle s’appuie sur un contact direct et un suivi, confirmé par un engagement de la part du demandant et de l’écoutant.

Elle se construit sur l’acception d’un partage autour d’un vécu personnel ou professionnel de la part du demandant. Elle est nourrie et dynamisée par une écoute active, centrée sur la personne (plus que sur le problème) de la part du coach. Elle repose sur la confiance et la fiabilité, que chacun accorde à l’autre.


 

DOSSIER : MAUX DE TÊTE Maux de tête

 

INTRODUCTION ET SOMMAIRE

Narcisse s’aima. Pour ce crime les Dieux le changèrent en fleur. Cette fleur donne la migraine et son oignon ne fait même pas pleurer.
Jean Cocteau Le Grand Ecart (1923)

Quand il existe des signes cliniques associés, mesurables et visualisés par le médecin ou des anomalies spécifiques sur les examens complémentaires, le diagnostic est en général facile. La prise en charge relève de protocoles chirurgicaux ou médicaux biens établis.
Parfois, la situation est plus complexe : que penser de cette patiente souffrant de céphalées depuis plusieurs années, présentant une tumeur bénigne sur l’IRM ne relevant pas de la chirurgie et dont les douleurs ont quasiment disparu après huit semaines de programme intensif de méditation ?
La douleur, si elle est isolée, nous emmène dans le monde de la subjectivité. Quand elle est ponctuelle, qu’elle ne dure pas, elle est vite oubliée. La difficulté pour le patient et le thérapeute commence lorsque l’on entre dans la chronicité, la répétition ou la résistance aux anti-douleurs simples comme le paracétamol ou l’aspirine.
Le traitement des affections chroniques ne peut être qu’intégratif. Les principes de cette médecine intégrative sont le travail en équipe, l’observation, la créativité, l’ouverture d’esprit, la remise en question réaliste, une véritable place pour le patient, une nouvelle conceptualisation systémique au moins neuro-immunoendocrinologique et la prise en compte des états génétique, nutritionnel, neurologique, psychologique, immunologique et hormonal, et pour finir la prise en compte des aspects sociaux et professionnels.
En pratique, il s’agit d’avancer progressivement et méthodiquement, en intégrant les divers courants thérapeutiques traditionnels, médicamenteux, chirurgicaux et énergétiques. La place centrale du patient et la prise en charge multidisciplinaire sont des facteurs de réussite.
Nous présentons dans ce dossier quelques facettes de la prise en charge intégrative des céphalées.
L’identification des différents maux de tête :
Diagnostic – Docteur Philippe Tournesac – page 18.
La tête et les yeux – Docteur Philippe Tournesac – page 20.
Les céphalées – Docteur Bernard Rosa – page 22.

Des cas cliniques, pour une médecine intégrative : Mal de tête, prise de tête et casse-tête – Docteur Jean-Michel Issartel – page 27.

Les médecines complémentaires :

Migraines : la place des compléments alimentaires – Emmanuel Barrat – page 24.
L’avis d’une pharmacienne : Cas de comptoir – Elena Valette – page 26.
Se libérer des « prises de tête » par l’homéopathie – Docteur Yves Le Guénédal – page 30.
L’acupuncture – Docteur Sébastien Forficule – page 33.

Les possibilités de guérison par la psyché, la méditation et la relaxation :
Lutter contre ou accepter la douleur – Docteur Philippe Tournesac -page 34.
La sophrologie opère dans le champ de la douleur – interview de Nathalie Gauzentes par Alain Giraud – page 36.

 


À lire

La sophrologie et l’enfant : la rencontre constructive par Elisabeth GYSS – Sophrologuel'enfant et la Sophrologie livre

J’ai entre les mains un livre qui s’intitule L’enfant et la sophrologie : protocoles et applications d’Isabelle Lefèvre-Vallée aux Editions Thesus Ellébore. Au premier abord, je me dis « encore un livre sur la sophrologie et les enfants ». Et puis… le dessin qui illustre sa couverture attire mon curiosité. Est-ce un mandala ? un tableau ? des parts de tarte aux fruits ? une histoire racontée par tranche ? J’ouvre le livre et en commence sa lecture. Le ton presque familier et l’expression naturelle qu’emploient l’auteure facilitent son approche. Elle souhaite avant tout que cet ouvrage soit accessible aux néophytes comme aux professionnels de la sophrologie.

Après des études en conception graphique et communication, Isabelle Lefèvre-Vallée suit un parcours original avant de « tomber en extase » devant la sophrologie caycédienne comme elle le stipule dans son livre. L’intérêt de la sophrologie pour l’accompagnement des enfants est venu plus tard grâce à sa sensibilité et la relation qu’elle leur porte. Ainsi, sa formation pour adulte ne l’a pas satisfaite totalement pour un travail auprès des enfants. Mais comment amener la méthode caycédienne aux enfants et leur donner envie de découvrir ce merveilleux outil pour leur bien-être ? Sachant que l’enfant vit des difficultés, des tensions au quotidien et que certains d’entre eux n’arrivent plus à exister, que ce soit à l’école ou à la maison.

 


 

Ces petits riens qui changent la vie Dr Marik CASSARD

Ces petits rien qui changent la vie

Le livre d’Anne-Marie Filliozat et Gérard Guasch, Ces petits riens qui changent la vie pour aller mieux chaque jour (Albin Michel) s’adresse à la fois aux patients et aux thérapeutes.

Au début du livre, la métaphore de Krishnamurti « on ne peut commander au vent, mais on peut au moins ouvrir la fenêtre. » ou encore autre métaphore du même sens que je cite souvent à mes patients, « on ne peut pas diriger le vent, mais on peut orienter les voiles.» résument l’ouvrage. C’est un guide pratique pour faire des changements pas à pas à son rythme, chaque jour afin d’améliorer sa santé, son bien-être physique et psychique. Chacun va concrètement mettre en place dans son quotidien ces changements avec l’aide d’outils, de ressources, de connaissances afin d’incarner plus d’équilibre. Les médecins pourront également en bénéficier afin d’améliorer leur propre santé (on sait que c’est la tranche de population la plus touchée par les dépressions, le burn out et le suicide) et s’inspirer des conseils pratiques pour guider leurs patients et diminuer ainsi leur prescription d’antidépresseurs (en 20 ans la consommation d’antidépresseurs a été multipliée par sept).
Changer jour après jour des petites choses c’est par exemple quelques minutes de respirations conscientes au cours de la journée, des méditations, allez marcher dans la nature pour s’aérer,
prendre conscience de certaines croyances qui nous empêchent de changer, quelques exercices de relaxation, de visualisation (toute représentation mentale fait image et a un impact puissant sur notre fonctionnement corporel), apprendre à savourer le moment présent. Tous ces exercices sont inspirés aussi bien des découvertes les plus récentes des neurosciences et de la psychoneuro endocrino immunologie, que des connaissances ancestrales de la médecine chinoise et des pratiques taoïstes.

 

 


 

Chronique

 

La peine d’amour et le corps brisé par Ysabel PINEAU

 

Quand la douleur est tellement indicible que le corps doit user de stratèges, afin de pouvoir exprimer, extérioriser et survivre à ce puits de souffrance. Je parle de la peine d’amour, du cœur brisé. De cette déception de parcours de vie, rêvé, espéré et enfin raté. Un échec qui retentit au fond du cœur si fort, que nous n’avons la force de le vivre.
Ce serait plus simple pourtant de pouvoir pleurer et mettre des mots sur ces larmes. De pouvoir crier, taper, sortir cette colère en sachant la nommer et en en connaissant l’origine.
Quand l’échec est si immense que le corps ne trouve d’autres moyens que de s’effondrer en tombant malade. Cet anéantissement de la santé est la seule façon possible pour que notre cœur pleure et puisse être en accord avec
notre corps et ainsi commencer à se réparer. La route est longue, mais si la peine a trouvé un chemin de sortie, laissons-lui le temps de s’y diriger.

 


 

Médecine intégrative

Le bon cholestérol mauvais pour le système nerveux ? Dr Sus HERBOSCH

L’interprétation des taux lipidiques dans notre sang est largement dominée par leur intérêt au niveau cardiovasculaire. La baisse artificielle du cholestérol par médicaments (les statines) rencontre néanmoins de plus en plus de critiques, particulièrement en matière de prévention primaire. Les effets négatifs de cette baisse pour le fonctionnement du système nerveux sont actuellement bien documentés(1). L’analyse de très larges échantillons démographiques devrait réorienter la définition des cibles à atteindre pour les différents taux lipidiques, tenant compte de leurs différences en fonction du sexe et de l’âge.
La pratique au cabinet médical depuis plus de 30 ans de l’analyse de protéomique fonctionnelle du C.E.I.A. a ouvert une nouvelle piste en cette matière : une révision de la lecture du HDL-C
(le « bon » cholestérol) comme « témoin à charge » du système nerveux. Les éléments apportés par la famille des paramètres lipoprotéiques du bilan C.E.I.A. sont parmi les plus intéressants
de cette méthode d’approche et lui sont exclusifs : ils nous aident de manière objective et mesurable dans l’orientation du diagnostic et de la thérapie à propos de la réactivité du système nerveux. Leur interprétation est fondée sur un empirisme rigoureux, soutenu par l’ensemble du réseau des praticiens de la Méthode du C.E.I.A. (± 1.500 médecins repartis sur l’Europe), confirmée de plus en plus par des travaux scientifiques récents.

 

 

 


 

Quel type d’allergique êtes-vous ? par Dr Jean-Loup DERVAUXAllergies

Rhume des foins, eczéma, asthme, conjonctivite… Toutes ces manifestations rapportées à l’allergie ressortent d’un terrain commun dit « hyper réactif » ; toutefois leur mode d’extériorisation n’est pas univoque, puisqu’elles peuvent correspondre à un terrain atopique immunodépendant ou bien à une hyperréactivité physique ou psychosomatique. Ce test n’a, bien entendu, rien d’absolu, mais va vous permettre d’évaluer l’importance respective des composantes de votre profil allergique : atopique, hyper-réactive ou psychosomatique.

 


 

Pathologies Neurofonctionnelle

Diète hypophosphatée chez les enfants TDAH par Pierre ZIEGLER – Nutritionniste

 

Le traitement du TDAH ne fait pas encore l’objet d’un consensus. Les médicaments prescrits sont peu efficaces et dangereux. Une partie de la solution semble reposer dans la réduction des apports d’additifs alimentaires; et en particulier des phosphates.

Les enfants présentant un déficit de l’attention, avec ou sans hyperactivité, sont de plus en plus nombreux. Troubles du comportement, difficultés scolaires, délinquance juvénile font qu’ils posent de réels problèmes tant à l’école que dans leur
famille ou dans leurs activités extra-scolaires, ainsi qu’avec leurs amis. Beaucoup d’entre eux bénéficient de thérapies et rééducations diverses : psychologue, pédopsychiatre, orthophoniste et psychomotricien. Souvent la médication utilisée
est le methylphenidate reposant sur une hypothèse génétique impliquant un défaut de transport de la dopamine. Les troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) affectent 5 à 10 % de la population selon Lecendreux et Buitelar. Cela concerne en moyenne trois garçons pour une fille.

 

 

Régime Buchinger et pleine conscience par Dr Philippe TOURNESAC

Dr Philippe TOURNESAC

 

Régime Buchinger et pleine conscience dans la fibromyalgie

comportement, difficultés scolaires, délinquance juvénile font qu’ils posent de réels problèmes tant à l’école que dans leur famille ou dans leurs activités extra-scolaires, ainsi qu’avec leurs amis. Beaucoup d’entre eux bénéficient de thérapies et
rééducations diverses : psychologue, pédopsychiatre, orthophoniste et psychomotricien. Souvent la médication utilisée est le methylphenidate reposant sur une hypothèse génétique impliquant un défaut de transport de la dopamine. Les troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) affectent 5 à 10 % de la population selon Lecendreux et Buitelar. Cela concerne en moyenne trois garçons pour une fille.

 

 

 


 

 

Pour vous abonner à la Revue Santé Intégrative

Abonnement Sante Integrative

Pour vous abonner à la revue Santé Intégrative


Pour commander ce numéro de la Revue Santé Intégrative

Sante Integrative numero 32

Pour Commander ce numéro de la Revue Santé Intégrative

Medecines Complementaires

Post a Reply