Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Avr 11, 2013 in Migraine, Ostéopathie | 0 comments

Maux de Tête : Les Céphalées – Dr Bernard Rosa Diplômé en Médecine Manuelle Ostéopathie

Les Céphaléesmaux de tête et céphalées

Les causes graves ne représentent qu’une infime partie des céphalées. Leur absence laissant souvent démunis patients et thérapeutes, proposons-leur d’autres pistes…

De nombreux chercheurs se sont consacrés à l’étude et aux traitements des céphalées et des migraines. Et des auteurs très spécialisés ont écrit des livres entiers sur ces sujets. Le lecteur intéressé s’y référera pour plus de précisions. L’hypersensibilité à certains facteurs a été avancée pour expliquer ces crises qui sont parfois vécues comme un véritable handicap. Sans prétendre révolutionner cette branche médicale, cet article présente différentes causes bénignes, peu connues et faciles à traiter.

L’article du Docteur Tournesac détaille la première de ces causes. La courbure imparfaite d’un œil contraint un de ses muscles à ne plus se relâcher. Le diagnostic se pose sur la douleur retrouvée à la pression massage du coin interne de l’œil, (cf. figure jointe). Elle a été décrite dans le n°21 de Spasmagazine. Son traitement repose sur le port d’une paire de lunette, voire sur des massages de cette poulie. Une rééducation orthoptique la complète avantageusement. Parfois les symptômes sont évocateurs  : fatigues oculaires et halos visuels, céphalées matinales et surtout le dimanche… Le plus souvent seule la recherche du point permet le diagnostic.

Pour dépister ceux qui soufrent de la deuxième cause, écoutez-les marcher, pieds nus, sur un sol qui résonne, parquet ou carrelage : leur talon fait du bruit en tapant le sol. La céphalée résulte de cette onde de choc qui monte au crâne, (cf. figure jointe). Le n°17 de cette revue décrit le tableau clinique, les causes et le traitement de ce syndrome. Combiné à un pas qui déroule, le massage de la fosse rénale, 3 ou 4 fois, tous les matins durant 15 jours par voie antérieure, à quatre pattes, du flanc jusqu’au plexus solaire, fait disparaître tous ces signes, et d’autres… Talonner du pas, sur une dizaine de mètres, fait récidiver tous ces signes, et les risques de céphalées. Outre une marche sans talonner, les récidives imposent de trouver et de traiter les causes de ce talonnement, dont l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques…

 

Commandez ce numéro de la Revue

SI-32

 

Annuaire Ostéopathes

Annuaire Ostéopathes

Annuaire des Ostéopathes

Medecines Complementaires

Post a Reply